Rechercher

L'heure du bilan - 20/21

C'est une saison 2020/2021 indéniablement atypique qui aura marqué les esprits. Courses à huis clos, bulles sanitaires, tests à répétition, les athlètes du cirque blanc ont dû gérer de nouveaux facteurs inhabituels mais ils peuvent tout de même se réjouir d'une chose: le déroulement "quasi-normal" du programme de coupe du monde.


A l'heure de tirer les conclusions d'un hiver mitigé, Nico nous a accordé quelques minutes pour partager son point de vue, son ressenti et ses ambitions pour l'avenir. Honnête et réaliste, il ne cache pas sa déception d'une saison en deçà de ses espérances mais reste positif sur tout ce qu'il reste à venir.


"Cette saison a évidemment été particulière, pour moi comme pour tous les autres coureurs. Que ce soit en termes de préparation estivale/automnale ou pour le planning des courses, le Covid nous a obligé à modifier nos plans et nos habitudes. Pour autant, on eu la chance de pouvoir s'entraîner et la saison s'est déroulée quasi en intégralité.

En ce qui me concerne, je suis clairement déçu. Malgré une bonne performance au premier Super G de Val d'Isère (23e en partant avec le dernier dossard dans des conditions extrêmes), je n'ai pas réussi à mettre en place mon ski et trouver les bons réglages. Le reste de l'hiver ne s'est pas déroulé comme je l'avais espéré, même si j'étais déterminé. Je termine tout de même sur une note positive en prenant la 3e place des Championnats de France.

Le bilan est donc globalement négatif pour moi mais je ne baisse pas les bras. Il va falloir travailler dur pour retrouver la confiance et de bonnes sensations avant la saison olympique.

En ce moment, je prends le temps de me reposer avant de retourner travailler. J'en profite pour faire ce que j'aime et que je n'ai pas le temps de faire le reste de l'année: un peu de ski de rando, de la pêche, du golf, du surf et passer du temps en famille.


La saison 2021/2022 sera pleine de défis pour moi, car j'ai décidé de changer de marque de ski et chaussures. Après 5 années chez Rossignol, je retourne chez mon premier partenaire Salomon. C'est un vrai challenge à l'aube des JO, mais c'est aussi excitant et j'ai hâte de pouvoir me familiariser avec ce nouveau matériel.


Même si l'hiver a été compliqué pour moi, je tiens à remercier chaleureusement tous mes partenaires et les membres du fan club. Sachez à quel point c'est bénéfique pour moi et encore plus pendant ces saisons difficiles. Vous encouragements et messages de soutien me poussent à me surpasser et je vous en suis extrêmement reconnaissant!


Je vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous la saison prochaine pour de nouvelles aventures!".